Association pour les REcherches Sous MArines en Roussillon

L'ARESMAR en assemblée générale

2 décembre 2017

Durant l'assemblée générale
Durant l'assemblée générale

 

 L'assemblée générale ordinaire de l'ARESMAR a eu lieu le 2 décembre 2017 dans le locaux de l'Université Perpignan Via Domitia où se trouve son siège social. Une quarantaine de membres présents ou représentés y ont pris part.

 

2017, une année bien remplie

 L'occasion pour eux de revenir sur l'année écoulée, qui a été riche en travaux de terrains et en études archéologiques.

 À commencer par les opérations conduites depuis près de trente ans à Port-Vendres et Collioure qui se sont poursuivies cette année sur le site du cap Gros, à mi-distance en Collioure et Port-Vendres. Des sondages y ont été ouverts sur un gisement d'amphores perdues lors d'un naufrage survenu au début de l'Ère Chrétienne. Originaire de Catalogne sud (province romaine de Tarraconaise), cette cargaison témoigne du commerce du vin et des exportations Ibériques en direction de la Gaule.

 Parallèlement à cette opération qui s'est déroulée en juillet-août, d'autres plongées de repérage sur des épaves potentielles ont aussi été effectuées.

 L'année 2017 a aussi été consacrée pour plusieurs membres de l'ARESMAR à la formation des étudiants du master "Histoire, civilisations, patrimoine", options "Archéologie et Préservation du Patrimoine Sub Aquatique" de l'Université, au travers d'interventions en cours ou sur le terrain.

 L'activité de l'ARESMAR est aussi faite de séances de sensibilisation et de présentation à destination des plongeurs de la région, au travers des comités départemental et régional de la FFESSM.

 À l'étranger, les activités de l'ARESMAR au Liban, engagées par une fouille qui a eu lieu en 2004 dans le port de Tyr, ont été relancées par la demande d'une nouvelle autorisation de fouilles, en cours d'instruction par l'administration libanaise au moment de l'AG.

 

Au programme en 2018

En termes de perspectives d'activités pour l'année 2018, outre la demande d'autorisation en cours à Tyr au Liban, les fouilles conduites sur le site du cap Gros seront renouvelées afin de poursuivre l'exploration du gisement d'amphores dont l'étude a commencée en 2017. L'année 2018 verra aussi la réalisation d'études archéométriques conduite en laboratoire à Barcelone sur une cargaison de tuiles antiques découvertes lors de fouilles à Collioure en 2015.

 

Mais l'année 2018 sera aussi celle des trente ans de l'ARESMAR, qui sera célébrée entre convivialité et apport à la communauté de scientifique, avec diverses manifestations et l'édition d'un livre récapitulant trente années de fouilles en Roussillon.

Au final, une activité riche soutenue par un budget sain, dont quitus a été donné à l’unanimité à la trésorière.

Pour finir, l'assemblée générale a reconduit à l'unanimité le bureau sortant, complété de Eric Bouchet, au poste de trésorier adjoint, demeuré vacant lors des précédentes élections.